Au Brésil, Eduardo Cunha, l’homme qui menace Dilma Rousseff


Talis Andrade

par Claire Gatinois/ Le Monde

Dacosta Dacosta

Humilié, un genou à terre, il compte se venger. Dimanche 4 octobre, le redoutable Eduardo Cunha, président de la Chambre des députés du Brésil, visé par une enquête de corruption, a prévenu sur son compte Twitter que la procédure de destitution de la présidente Dilma Rousseff « ne restera pas dans les tiroirs ». « Je n’ai d’autre rôle que celui-là. Ceux qui parlent aimeraient que je laisse [la procédure de destitution de la présidente] dans un tiroir. Cela n’arrivera pas », a-t-il lancé, défiant son ennemie.

Dilma Rousseff peut trembler. L’homme dispose d’un pouvoir de nuisance à la mesure de son habileté politique. C’est-à-dire colossal. Il l’a démontré lors de son élection à la présidence de la Chambre des députés en février 2015. Non favori, il a su manigancer pour se hisser à la tête de la « Camara ». « Tout…

View original post mais 109 palavras

Anúncios

Deixe uma Resposta

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão / Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão / Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão / Alterar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Terminar Sessão / Alterar )

Connecting to %s